News

Sea Shepherd Switzerland a partagé la Lancement Opération Jodari de Sea Shepherd France. ... See MoreSee Less

#VosDonsEnAction Après le Gabon et le Libéria, Sea Shepherd lance l'Opération Jodari en partenariat avec la Tanzanie ! Après avoir effectué une patrouille secrète de 20 jours ayant entraîné l'abordage de neuf navires de pêche et l’arrestation de trois navires braconniers pour crimes de pêche, le navire Ocean Warrior de Sea Shepherd est arrivé à Dar es Salaam pour lancer officiellement l’Opération Jodari, une campagne en partenariat avec le gouvernement de la République-Unie de Tanzanie pour lutter contre la pêche illégale, non déclarée et non réglementée (INN) dans l’ouest de l’Océan Indien. Toutes nos missions ne sont possible que grâce aux dons de ceux qui nous font confiance et nous soutiennent. MERCI de faire de notre Marine de Neptune, la flotte la plus active au monde dans la défense de la vie marine ! www.seashepherd.fr

View on Facebook

En 2017, vous avez été plus nombreux que jamais à nous soutenir, nous avons donc été plus efficaces que jamais à intervenir.

Grâce à tous ceux qui ont choisi de nous faire confiance, nous avons pu mener plus de missions en 2017 que nous n'en avions mené entre 1979 et 2000 ! Vous n'avez peut-être pas entendu parler de toutes ces missions et pour cause, nous sommes une des seules organisations dont l'action va plus vite et plus loin que la communication.

Sea Shepherd est aujourd'hui la plus grande marine privée du monde, la plus combative, la plus efficace et surtout la seule entièrement dédiée à la défense de la vie marine et à la lutte contre le braconnage.

Si les politiques qui dictent aux Marines d'Etat leurs priorités font peu de cas de la vie marine et de la défense de l'océan, tous ceux qui nous financent permettent à la Marine de Neptune d'exister et de faire ce que les Marines gouvernementales ne peuvent pas faire.

L'Océan est en train de mourir et avec lui, l'avenir de des générations futures devient plus sombre et plus hypothétique.

Si les discours, les statistiques, les états des lieux, les conférences, les lois votées sur le papier, les protestations et les dénonciations, sont parfois utiles, ils ne suffisent pas. Nous sommes au temps de l'ACTION.
Nos navires et nos équipages ont un impact direct, immédiat et d'une efficacité indéniable dans la lutte contre le pillage de l'océan et le massacre illégal des animaux marins.

Si nous n'avions pas lancé l'Opération Milagro il y a 4 ans, les vaquitas qui sont au bord de l'extinction auraient certainement déjà disparu.
Nous avons confisqué des centaines de filets illégaux depuis les côtes du Mexique jusqu'à celles de l'Afrique. Mais le plus important, nous avons empêché le massacre de milliers de mammifères marins, d'oiseaux, de tortues, de dizaines de milliers de requins et de millions de poissons. Nous avons aussi stoppé les plans de forage de BP et de Chevron (grand groupe pétrolier) dans la Grand Baie australienne avec l'Opération Jeedara. Nous avons protégé des centaines de tortues à Mayotte et en Amérique du sud et nous avons mené ô combien d'autres actions.

Sea Shepherd donne à tort l'impression d'être entretenue par un budget colossal, il n'en n'est rien. Notre force est surtout une base de bénévoles dévoués et un taux de rendement exceptionnel avec plus de 95% des dons convertis en actions. Nous traquons les braconniers mais aussi le gaspillage ! Malgré tout, nous sommes toujours obligés de renoncer à des missions faute de navire ou de fonds disponibles.

Et si beaucoup nous alertent sur des problématiques qui mériteraient une intervention de Shepherd nous restons confrontés à la limite de nos moyens et ne sommes hélas pas toujours en mesure de répondre présents. Tâchons de changer cela !

Avec votre soutien et votre confiance nous pourrons encore faire mieux en 2018 !

Vous pouvez nous soutenir en faisant un don par courrier ou sur www.seashepherd.fr/index.php/Soutenez-Nous/

Si vous payez des impôts sur le revenu, vos dons sont déductibles à 66%. Un don de 100 euros vous revient après déduction à 34 euros.

Pour toute question, contactez : soutien@seashepherd.fr

Dernier rapport financier : seashepherd.info/images/rapport/Rapport_Financier_Sea%20_Shepherd_France_2016.pdf

#SeaShepherd #SaveTheOceans
... See MoreSee Less

View on Facebook

Mercredi 17 janvier, des bénévoles Sea Shepherd Suisse Romande et du Centre Ornithologique de Réadaptation (GE) ont été mandatés afin de récupérer un jeune cygne percuté par une voiture dans la région d'Hermance.
En arrivant sur place, nous constatons que ce dernier ne tient pas sur ses pattes et est en état de choc.

Nous n'avons pas le temps de quitter le lieu de la première intervention que notre aide est demandée dans le port de Nyon afin de capturer un cygne ayant le bec fortement infecté.
Les 2 cygnes ont été ramenés sains et saufs au C.O.R où ils ont reçus les premiers soins.

#campagnelacleman #seashepherdsuisseromande
... See MoreSee Less

View on Facebook

Un phoque tué à bout portant dans le Pas-de-Calais : Sea Shepherd se porte partie civile et propose une récompense de 5000 euros pour aider l’enquête.

Mercredi 10 janvier, un phoque veau marin a été retrouvé mort sur la plage des Salines aux Hemmes de Oye-Plage (département du Pas-de-Calais, dans le Nord). Bien que protégé par la loi, celui-ci a été délibérément tué à bout portant par un braconnier armé d’un fusil de chasse.

Les phoques sont inoffensifs et font partie de l’écosystème local. Après avoir pratiquement disparu des côtes du Nord, ils réapparaissent lentement et malgré leur popularité, ces pacifiques mammifères marins ne plaisent pas à tout le monde. Accusé par certains de manger trop de poissons, ils sont vus comme des compétiteurs pour la « ressource ». On retrouve les mêmes arguments fallacieux chez les chasseurs de phoques au Canada ou les tueurs de dauphins au Japon.
Un mouvement « anti phoque » a vu le jour et milite pour que la protection de l’espèce lui soit retirée.

Le phoque en question retrouvé mort dans une flaque d’eau sur la plage, a été autopsié à l’Université de Liège, ce qui a permis de conclure qu’il était vivant et en bonne santé lorsqu’il a reçu la décharge de plombs. Le tir était à bout portant et en pleine face. On pense qu’il s’agissait de l’un des trois phoques ayant séjourné sur les installations portuaires à Grand Fort Philippe, foule de personnes était venue les voir.

La LPA de Calais (Ligue Protectrice des Animaux) a déposé une plainte auprès de la gendarmerie de la commune de Oye-Plage et auprès de l’ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage).

Sea Shepherd France appuiera cette plainte et débloquera 5000 euros pour toute information sérieuse qui permettrait à la gendarmerie d’identifier le ou les auteur(s) présumé(s) du tir mortel.

La Fédération de chasse a déclaré qu’elle se porterait partie civile en dénonçant un acte qualifié de « criminel ».
L’enquête étant actuellement en cours : toute information peut être communiquée à la gendarmerie de Oye-Plage.

#SeaShepherd #JusticeForTheOCean
... See MoreSee Less

View on Facebook